Malachie, prêtrise, savoir

Aux lèvres garder le savoir

A la bouche 

 rechercher l’enseignement 

Ainsi résume le prêtre

Ce cher Malachie 

Et dit ses fonctions éminentes

Que sont la préservation du savoir 

Et sa transmission 

Simultanément

Tenir autant que courir

Stabiliser autant que rayonner

Point fixe autant que mouvement continu 

Malachie donne d’utiles repères psychiques 

A ceux qui cherchent

Désemparés

Un minimum de sens

Un tant soit peu d’équilibre humain 

Malachie face au prêtre malhabile 

Les prêtres se font huer

Les offrandes sont non réglementaires

Lignes jaunes franchies

Dieu n’est pas servi 

Ils ne jouent pas le jeu 

Table souillée

C’est le bordel !

Qui osera corriger le tir ?

Le doute est dans toutes les têtes

Fonctionnaires de Dieu ?

Ou Sacrificateur ayant commis petite erreur ?

Nous retenons la leçon

Un prêtre reste homme fragile ….

Malachie est un as !

Nous avons été détruits

Mais nous relèverons nos ruines

Phrase magnifique

Verset gigantesque

Qui parle à tout homme battu

A tout homme vaincu par le sort

C’est un mot dit par Edom

Yahvé ne semble point d’accord

Il veut mettre à terre à nouveau

Comme à plaisir

Pour éprouver et éprouver encore

Deux notions à ne jamais évacuer

Attention à l’orgueil purement humain

Yahvé est grand 

Par delà le territoire d’Israël !

Il surplombe tout et tous 

Il est la grandeur ! 

Dieu est au delà de nos factices ambitions

de nos délires si médiocres

Territoire d’impiété…..

Ose écrire Malachie 

Terre à labourer à nouveau 

À envie de lui dire le croyant du siècle 21 !

Malachie interroge son monde sans gants

Vous fatiguez Yahvé avec vos discours !

S’exclame Malachie

Quelque peu en colère

Ô lessive des blanchisseurs

Il dit le ressenti d’un prêcheur du désert

D’un vieux sage en décalage

Qui l’écoutera ?

Il faut que temps s’écoule

Douloureusement

Pour que clarté surgisse

Malachie le sait pertinemment

Vous avez détruit l’alliance de Lévi !

Et pourtant….

Élie le Prophète va surgir

Et tout modifier

Lui, le bienvenu messager

Lui, Christ proche annoncé

Depuis si longtemps

Comme la Réforme

Fille d’une si longue attente

Fruit de tant de décompositions

Nous songeons à ces siècles

Nous restons enfouis en leur sein

Si souvent….

Que la foi sauve et divinise !