Solidaires solitaires.

Comme des moutons que personne ne rassemble

Ose Isaîe , pour dire l’effroi qui tremble

En nos solitudes si modernes et vivaces

Il est un peintre de nos âmes, temps si fugaces

L’homme se sait en état de vraie finitude

Si livide si souvent affaibli , en turpitude

Sociétés modernes

De solidaires solitaires.

Auteur : pierreyveslesquerenorangefr

il est vital de dire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s